« Murmurations » Galerie Deux, Marseille with Silvia Lorenz

MURMURATIONS :

1. du latin murmurationem, de murmurare « murmurer ».

2. (Anglicisme) Regroupement important d’oiseaux en vol, nuage d’oiseaux

 

Diana Righini & Silvia Lorenz se retrouvent à Deux pour réaliser une installation in situ inspirée du vent, force immatérielle, incontrôlable et légère.

Le vent, symbole de désastre, de résistance et d’énergie, appelle une multitude de métaphores : « aller à contrevent » ou bien « aller là où le vent mène ».

Les deux artistes ouvriront les portes de Deux au vent, et créeront une installation à partir de poussières de rue, glanées dans Marseille, incluant les coïncidences et des accidents. Rassemblant divers objets, matériaux et fragments, images filmées et imprimées, leur mode de travail rappelle les procédés du bricolage que l’anthropologue Claude Lévi-Strauss qualifiait de « science du concret », mettant en scène ainsi un mécanisme de la pensée présent chez tout humain. Dans Murmurations, les deux artistes accumulent, connectent et façonnent des matériaux pour contrer le chaos du monde.

 


 

The wind, symbol of disaster, of resistance and energy, carries a multitude of metaphors: from « against the wind » to « going with the wind ». Silvia Lorenz and Diana Righini open the doors of « DEUX » to the wind, to create an installation which starts from left-overs in the streets, collected in Marseille, including incidental and accidental discoveries. The installation assembles fragments and objects, filmed and printed images. Their work reminds on the do-it-yourself process which the anthropologist Claude Lévi-Strauss described as « science of the concrete » – staging mechanisms of thinking and acting present in every human being.
In « murmurations » the two artists pile up, connect and shape this material to counteract the chaos of the world.

 

« Violet Noailles » Diana Righini et Silvia Lorenz – Collage de papier du marché, scotch papier, structure en bois, installation vidéo, graffitis/transfert, 2 m x 3,50 m, 2017

 

« Violet Noailles » Diana Righini et Silvia Lorenz – Collage de papier du marché, scotch papier, 2 m x 3,50 m, 2017

 

« Violet Place Jean Jaurès » Silvia Lorenz & Diana Righini – Video, wind performance, 1 min., 2017

 

« Violet Place Jean Jaurès » Silvia Lorenz & Diana Righini – Video, wind performance, 1 min., 2017

 

« Wind Wasted Land », Diana Righini – vidéo, 30 sec. (Berlin) 2009

 

« Aluminium Birds », Diana Righini & Silvia Lorenz. Ready made from recycled aluminium cannet and wood’s pieces from market boxes,2017

 

« Aluminium Birds », Diana Righini & Silvia Lorenz ready made from recycled aluminium cannet, wood’s pieces from market boxes,2017

 

Murmurations > « Birds » – Diana Righini, vidéo loop, (Auvergne) 2015

 

Kovitlac (whirlwind), Silvia Lorenz, vidéo loop, (Serbia) 2016

 

« Violet Noailles » (détails) Diana Righini et Silvia Lorenz – Collage de papier du marché, scotch papier, structure en bois, installation vidéo, graffitis/transfert, 2 m x 3,50 m, 2017

 

« Violet Noailles » (détails) Diana Righini et Silvia Lorenz – Collage de papier du marché, scotch papier, structure en bois, installation vidéo, graffitis/transfert, 2 m x 3,50 m, 2017

 

Murmurations, installation view at Galerie Deux, Marseille, 2017

 

« Black Hole Sun », Silvia Lorenz (complice Diana Righini) bottle cups on plastic boards, 2m x 3,50 m, 2017

 

« Black Hole Sun », Silvia Lorenz (complice Diana Righini) bottle cups on plastic boards, 2m x 3,50 m, 2017

 

« Sublimer Marseille », livre de recherches… notes, dessins… de février à mai 2017 – Diana Righini & Silvia Lorenz