The map is not the territory

Gravures / pointe sèche & aqua-tinte sur plaques de zinc, 2009 (Exposition “Millefeuille”, Institut français, Berlin)

“The map is not the territory”, est une série de gravures représentant des lignes de partage qui n’existent pas dans la réalité.
Une ligne est gravée sur une plaque de zinc (40 x 40 cm) et seulement un côté de cette ligne est colorée par l’eau forte (surface rongée par l’acide).
Une ligne = une plaque.
La superposition de plusieurs plaques dans des sens différents produit une carte géographique avec des zones qui se superposent.
C’est à la fois une image de la construction de l’espace territorial et de comment l’histoire se manifeste. La carte géographique n’étant jamais définitive, elle bouge selon les situations et illustre l’histoire possible d’un territoire.

L’expression “The map is not the territory”a été inventée par le philosophe Alfred Korzybski. Ce qui m’intéresse est le passage d’une ligne abstraite à de qu’elle peut représenter vraiment dans nos esprits et dans la réalité. La carte est un objet d’étude et n’indique pas forcement ce qu’est un territoire. Bien qu’elle soit le plus précise possible elle ne sera jamais qu’une projection mentale de notre espace. Mes cartes jouent un rôle au niveau des frontières.
Par la plaque de zinc, j’ “anime” des territoires et je met en valeur l’idée de leur modification possible. Ce sont des surfaces en mouvement avec une suite de mélanges possibles et infinis. Cela reflète une idée d’instabilité du monde mais aussi de sa manière de se construire, par la superposition, le décalage, le tracé d’un périmètre, l’effacement, ect.

 

frontiere7

(collection privée)

 

frontieres3

 

 

frontieres2

 

frontieres5

 

frontiere13

 

frontiere8

 

MAP NB

 

plaques de frontieres